En raison de la pandémie COVID – 19, le Syndicat d’Initiative de Stolzembourg a le regret de vous annoncer que  la mine de cuivre devra rester fermée cette année. Toutes les visites guidées de la mine de cuivre sont annulées. Nous ne pouvons pas respecter les prescriptions sanitaires, ni le principe du „social distancing“. Nous espérons vous accueillir de nouveau  en bonne santé l’année prochaine.

Eglise paroissiale de Stolzembourg

Introduction

Le panorama du village de Stolzembourg est dominé par le château de l'époque moderne situé en haut de la colline. L'église construite en 1885 se trouve au pied du château (Schlossberg). Sa tour massive date de l'époque de l'ancienne église (1761).

La chapelle du château a probablement été la première église de Stolzembourg. Voici son histoire.

  • 1585 Séparation avec la paroisse de Hosingen. La paroisse disposait à l'époque d'une chapelle plus grande, qui était consacrée à St Pancrace.
  • 1761 Agrandissement ou nouvelle construction de l'église. Elle se trouve désormais sous le patronage de Saint Odon.
  • 1885 Année de construction de l'église paroissiale moderne.
  • 1955 Rénovation de l'église. Construction du campanile et consécration de deux nouvelles cloches.
  • 1957 Achat et consécration des orgues.

Les saints présentés sur les autels latéraux sont typiques de la région

Saint-Pancrace (un des Saints de glace, fêté le 12 mai) est le saint patron des jeunes pousses et des floraisons qui étaient par le passé menacées par les nuits de gel tardif dans les vallées exposées au froid.

Odon, qui est le saint patron de l'église depuis 1761, était le second abbé de Cluny (+942). Le livre qu'il tient dans sa main gauche fait référence à son action dans la réforme des monastères.  La construction de la nouvelle église de Stolzembourg fût l'occasion d'obtenir son patronage pour une église en perpétuelle réforme (en référence à son livre) en raison des menaces qui pesaient sur elle (comme en témoignent les créatures diaboliques à ses pieds).

Saint Eloi (+1/12/660) est le saint protecteur des orfèvres et des forgerons, mais les paysans s'adressent également à lui pour protéger leurs chevaux des maladies. Il tient dans sa main droite des pinces et un marteau.

Jean Népomucène (+1393) fut précipité depuis le pont Charles à Prague dans Vltava (Moldau) pour défendre les droits de l'église et ne pas trahir le secret de la confession.

Le saint patron des ponts est censé apporter une protection pour tout ce qui a trait à l'eau. Avant la construction du barrage, l'Our sortait régulièrement de son lit et inondait une grande partie de la vallée et menaçait les maisons à proximité.

Partenaires